projet immobilier
Dossier crédit

Projet immobilier : voici comment obtenir son prêt en 5 étapes

simulation rachat de credit

L’étude de votre projet immobilier

Cette première étape est avant tout une phase de dialogue et de réflexion sur votre projet immobilier. Nous vous informons et vous conseillons sur votre besoin en crédit immobilier. En créant une relation de confiance réciproque, nous évaluerons ensemble les meilleures solutions de financement sans oublier d’envisager l’évolution de votre vie future (agrandissement de la famille, besoins matériels, évolution de carrières professionnelles,…).

La valorisation de votre projet immobilier et la mise en concurrence des banques

En plus de vous faire gagner du temps, BHP Crédit élabore la meilleure stratégie pour obtenir les conditions commerciales les plus compétitives du marché. Notre objectif, comparer et analyser les offres des banques afin de vous présenter les meilleures solutions pour votre crédit immobilier.

La présentation de votre prêt immobilier et les propositions

Parce que dénicher un taux compétitif ne suffit pas, il faut surtout être capable de trouver la proposition globale la plus intéressante et la mieux adaptée à votre situation. A ce stade de notre collaboration, nous vous présentons en toute objectivité les propositions de crédits les meilleures en termes de coûts (intérêts, assurance, garantie,…), mais aussi en termes de conditions (échéance modulable, remboursement anticipé, différé,…). A vous de faire votre choix !

Voici les 6 principaux éléments pour comparer les propositions de financement :

Le prêt : type de prêt fixe ou variable, montant du prêt, durée du prêt, présence prêts aidés ou non (Prêt à Taux Zéro, Prêt à l’Accession Sociale,…)

Le taux nominal et le TEG : bien distinguer le taux nominal et le taux effectif global (TEG). Le TEG du crédit immobilier est un mode de calcul global du coût total du crédit. Objectif et réglementé, il permet de mesurer la compétitivité d’un financement et vise à protéger le consommateur final contre les abus. Le taux nominal, nécessaire pour le calcul des intérêts, rentre en compte dans le calcul du TEG au même titre que les frais de dossier, le coût de l’assurance, et le coût de la garantie.

Article recommandé :   Les chiffres du surendettement par la Banque de France

Les échéances : quelle périodicité ? Sont-elles modulables ? Si oui sous quelles conditions (clauses, frais,…), quelles limites de modulation ? La souplesse du prêt modulable est tout de même très appréciable pour le client. Ce dernier pourra adapter le prêt à l’évolution de sa vie.

La garantie : Obligatoire pour le prêt immobilier, elle permet à la banque de se garantir sur le bien financé si problème. Il existe plusieurs types de garanties avec des coûts différents : les sûretés réelles comme l’hypothèque et le PPD (Privilège de Prêteur de Deniers) et les sociétés de cautionnement, souvent plus avantageuses pour le client. Par exemple, la société mutuelle de cautionnement, en plus d’être moins onéreuse, reverse parfois une partie de la contribution payée en début de prêt. Le choix de la garantie devient donc un aspect non négligeable dans la recherche de son financement immobilier.

L’assurance emprunteur : qui assurer ?, comment répartir la couverture entre les emprunteurs (quotité) ?, quels risques assurer ?, prendre le contrat groupe de la banque ou passer par une délégation d’assurance ?, quel coût total ?

En matière d’assurance emprunteur, il est primordial de ne pas s’arrêter qu’au simple coût. Il faut évaluer de nombreux éléments avec sa banque ou son assureur. Bien entendu, le banquier tentera de proposer le contrat groupe, standard et à tarification unique, commercialisé par son enseigne. Cependant, dans certains cas, il peut être très judicieux d’envisager une délégation d’assurance plus individualisée. Cette dernière s’utilise pour les très bons risques comme les jeunes non fumeurs en bonne santé ou pour les risques mauvais liés à la santé, l’âge, ou encore la profession.

Article recommandé :   Rachat crédit : attention aux mensualités

Les modalités en cas de remboursement anticipé : Le remboursement anticipé, qu’il soit total ou partiel, peut devenir d’actualité lors de la vente de la maison ou encore d’une nouvelle rentrée d’argent. Mais des indemnités en cas de remboursement anticipé sont la plupart du temps prévues dans le contrat de prêt. Elles sont limitées par la loi à un semestre d’intérêts sur le montant du capital remboursé par anticipation au taux moyen du prêt, sans pouvoir dépasser 3% du capital restant dû avant le remboursement. Attention selon la loi, le contrat de prêt immobilier peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10% du montant initial du prêt, sauf s’il s’agit de son solde.

Le montage et l’acceptation du dossier de prêt immobilier

Il s’agit de rassembler ensemble les justificatifs nécessaires pour le montage de votre dossier auprès de l’organisme bancaire. En tant qu’intermédiaire, nous nous occupons du montage.

Si tout est conforme, la banque donnera sa décision favorable et vous recevrez rapidement une offre de prêt détaillée. La rédaction de l’offre de prêt est réglementée. Doivent y figurer les éléments suivants : la nature du prêt, son montant, la durée d’emprunt, le coût total du crédit ainsi que la nature et le coût des frais annexes, des garanties, et des assurances.

En application de la loi Scrivener, vous aurez un délai de réflexion de 10 jours pour accepter ou refuser l’offre de prêt. Une fois ces offres de prêts retournées, vous vous engagez définitivement à souscrire votre emprunt auprès de la banque choisie. De même, la banque ne peut plus revenir sur l’acceptation de votre crédit immobilier ni sur les conditions consenties.

Article recommandé :   Rachat de crédit : comment regrouper ses crédits en une seule mensualité

Le déblocage des fonds et le suivi du projet immobilier

C’est la phase qui suit l’acceptation de l’offre de prêt, elle permet à l’emprunteur de financer son projet. Dans la majorité des cas, le prêt immobilier est débloqué en totalité lors de la signature de l’acte notarié. Le notaire reçoit les fonds en provenance de la banque et règle ainsi le vendeur. Mais le versement des fonds peut s’opérer à un rythme différent, avec plusieurs étapes, sur des projets comme la construction d’une maison ou le financement de travaux importants. Dans la majorité des cas, des intérêts intercalaires viennent se greffer au projet immobilier.

simulation rachat de credit
Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

simulation rachat de credit
To Top